Sans modération, hommage à Pierre Drachline, écrivain et éditeur à La Guillotine, le 12 mars

Pierre Drachline, écrivain et directeur éditorial du Cherche-Midi, nous a récemment quitté. Nous rendons hommage à ce personnage atypique le samedi 12 mars à La Guillotine à 20H30.

Textes d’Ingrid Naour et Pierre Drachline
Musique et danse avec Denis Robert (chant et accordéon), Badia (chant et tuba), Gérard Nespoulous (contrebasse) et Alain Brühl (saxophones altos et sopranos)

Hommage à Pierrot web
Nous chantons, vous en déplaise gens de la haute
Une chanson se partage comme l’amitié, le pain et le vin.
La mémoire populaire a placé des chansons au « panthéon » des révoltes et des révolutions.

Du « Ça ira » de 89 au temps des cerises de la Commune, en passant par « Les Canuts », « la Butte rouge » et tant d’autres encore, le cri du peuple mis en musique a toujours accompagné l’insurrection de la vie.

Pour chanter, il faut redresser la tête et cracher au plus loin vers les modernes ci-devant, si riches de nos impuissances.
Ça pue dans l’hexagone et il ne servirait à rien d’ouvrir les fenêtres. Les nuages sont cotés en bourse. Nos petites chansons sans prétention disent nos refus mais aussi nos espoirs avec un zeste d’humour et d’autodérision.

Si elles vous trottent dans le caboche ensuite, n’hésitez pas à les faire circuler. Allez musique !

LES AUTEURS

Ingrid Naour

Née au siècle dernier dans le Pas-de-Calais.
Autodidacte d’origine nerveuse a fait ses humanités en usine à 14 ans.
S’évadera en découvrant les poèmes de Prévert.
A publié entre autres ouvrages, « Les lèvres mortes », « Un fils dans la tête », « Le bar des menteurs » au Cherche Midi.


Pierre Drachline

Né dans l’après-guerre à Paris.
Libraire, critique littéraire, éditeur, n’a jamais exercé une activité honnête.
A publié entre autres ouvrages, « Une enfance à perpétuité » (Folio), « Une si douce impatience » (Flammarion), « Borinka » (Le Cherche Midi), « Pour en finir avec l’espèce humaine et les Français en particuliers » (Le Cherche Midi).

LES CHANTEURS ET LES MUSICIENS

Badia (Chant et tuba)

Peintre, sculpteur, le poète André Laude a écrit d’elle : «Badia peint… En 1990 elle est l’urgence… Elle peint comme on fait face à l’ennemi, à l’abîme. Elle ne va pas « plus loin », elle va « ailleurs » ; là où le sang monte à la tête… Là où s’étoile le silence.»


Denis Robert (Chant et accordéon)

Marin pêcheur, clown, acteur il façonne et aiguise sa voix avec Giovanna Marini, les acteurs de Grotowski, les chanteurs de Sardaigne ou ceux de la rue, au fil des rencontres. Il crée la compagnie de la Troisième Rive en 1997 avec la peintre Badia.

 

Gérard Nespoulous (Contrebasse)

Musicien, improvisateur, décompositeur. Il collectionne les instruments de musique. Dans sa collection, une contrebasse. Par chance il a su la faire vibrer pour nous « sans modération ».

 

Alain Brühl (Saxophones altos et sopranos)

Il découvre le saxophone en 1981, parcourt aussi bien le jazz, les musiques improvisées et les musiques du monde. Ses mauvaises fréquentations : Multicolor Feeling Fanfare d’Eddy Louiss, le Front musical d’intervention, d’Adidgio, …poursuit ses forfaits avec Jacky Lemarteau, Tribal Banda, Le Raptou.

 

Entrée et participation libre